Taj Mahal :

Monument le plus célèbre d'Inde, le Taj Mahal est aussi le mausolée le plus parfait de l'architecture arabo-indienne. son histoire est très peu accidenté, le Taj Mahal n'a, pour ainsi dire, pas connu de modifications, améliorations, ni subit de dégâts particuliers, il nous est donc livré sous une forme très similaire à ce qu'il était au 17e siècle.

En 1643, un magnifique palais de marbre, qui se voulait un poème d'amour incrusté dans la pierre et les joyaux, resplendissait enfin après 12 ans de travaux. Considéré aujourd'hui comme un des plus beaux monuments du monde et incontestablement parmi les plus visités de l'Inde, le Taj Mahal est le résultat d'une grande histoire d'amour entre un souverain et son épouse.

Orchhâ :

Le site le plus romantique de l'état du Madhya Pradesh n'en finit pas de dresser vers les nues ses coupoles. Ce village oublié qui refuse obstinément de grandir reste un havre de paix et de beauté.

Si Orchhâ, le « lieu caché », est ce qu'il est aujourd'hui, ce mélange de grandeur déchue et d'intemporalité, il le doit à la loyauté d'un prince pour un autre. Fondée en 1525, la ville conserve de nos jours son aspect à la fois agreste et monumental, comme figé dans le temps. Point de forteresse, mais une profusion de palaces et de sanctuaires. Lumière d'orage sur l'ensemble imposant des palais, protégé par une élégante muraille crénelée. Le plus ancien, le Raja Mahal, édifié en 1531, est accessible par un escalier monumental.

Bundi:

Guide du routard = Ici pas de klaxons, d’odeurs nauséabondes ou de nuages de poussière. Loin du tumulte des autres villes du Rajasthan ce petit havre de paix est ignoré (à tord) par beaucoup de voyageurs. Les ruines du palais de Bundi surplombent le village aux ruelles bleues pleines de charme. C’est à l’intérieur de ce palais que Rudyard Kipling a écrit le fameux livre de la jungle.

Le Rajasthan :

Guide du routard = Pourquoi le Rajasthan fascine-t-il autant ? Les réponses sont aussi multiples que ce qu’il a à offrir... On entre ici dans un univers à part, d’une richesse époustouflante et d’une étonnante diversité. Le désert y façonne les hommes depuis toujours, le passé s’exprime avec force dans un patrimoine architectural hors norme, les croyances ancestrales et la religion se mêlent encore, comme indifférentes au reste du monde.
Les principales villes – Jodhpur la bleue, Jaipur la rose, Udaipur la blanche et Jaisalmer la jaune – s’égrènent dans des paysages de plus en plus arides en direction de l’ouest, vers le désert du Thar.
Bien sûr, au Rajasthan, comme ailleurs en Inde, la pauvreté existe... Mais on y rencontre rarement la profonde détresse ou la foule des mégapoles du pays. Puis, en visitant l’incroyable chapelet de palais somptueux et de forteresses imprenables, on démêle peu à peu l’écheveau des siècles qui se superposent...
Découvrir le Rajasthan, c’est parcourir son histoire : querelles et rivalités entre maharajas, mariages, trahisons, guerres vengeresses. C’est aussi se laisser porter par sa magie et sa poésie... Où, ailleurs qu'au Rajasthan, est-il possible de dormir dans une demeure royale sans être millionnaire ni maharaja ? Et puis, les Rajasthanis dégagent une élégance et un sens esthétique troublant de naturel, sublimés par leurs costumes colorés.
Autant d’images superbes auxquelles se mêlent poussière, dromadaires, vaches sacrées, villages en torchis, temples merveilleux, et demeures de rêve aux murs ciselés de mille enluminures de pierre.


Udaïpur :

Guide du routard = ville ancienne aux rues étroites et vivantes. des maisons blanchies à la chaux, son palais incroyable, son climat très doux et son calme. Udaïpur conserve toutes les strates des siècles passés, sans oublier un artisanat réputé.

Grand reportage = "La Venise de l'Orient" est paisible et s'offre tel un décor des Mille et une nuits

Jodhpur :

Guide du routard =  la vieille ville aux maisons bleues avec ses ruelles labyrinthiques et la ville moderne avec ses larges avenues. Le vieux Jodhpur est blotti au pied d'une forteresse d'une majesté sans égale, Jodhpur est l'une des villes les plus ensoleillées de l'Inde

Grand reportage = La ville bleue et blanche en bordure du désert grouille d'une animation bouillonnante.

Jaipur :

Guide du routard =  Capitale du Rajasthan, et  fondée au 17e siècle. Construite à l'intérieur de hauts remparts, Jaipur,  est une ville harmonieuse aux maisons de couleur ocre et rose. On y trouve de beaux monuments : un superbe palais, un observatoire astronomique étonnant, et un artisanat florissant dans des bazars regorgeant de vie. Un seul point noir : la circulation automobile, infernale comme dans le reste de l'Inde.

Pushkar :

Guide du routard =  Pushkar est une charmante petite ville blanche, lovée autour d'un lac et dominée par des collines

Grand reportage = "roi des lieux saints". Dans se lieu sacré se pressent pèlerins et mendiants, qui pour respecter le rituel de purification, s'immergent dans trois ghâts (marches qui recouvrent les rives des cours d'eau ou les berges des bassins ou tanks et permettent de descendre au d'un fleuve sacré)  au moins.

Bikâner :

Grand reportage = Le paysage se fait plus aride